11 Février : plateau du Cornafion depuis les cochettes (villard de lans)

Nous étions 8 skieurs pour cette rando à travers clairiéres (5 chevreuils s’enfuient devant nous au bout d’un d’ 1/4 d’ heure de rando) combes, puis 5 pour la jolie pente de pissevache, 3 d’entre nous ayant préféré casser la croûte à mi pente ; les 2 raquettistes de la STD emmenés par daniel rejoignant la cabane de roybon ; bonne suée du traceur , ça bottait pas mal à la montée mais denise P. a eu la trés bonne idée d’amener sa bougie miracle pour parrafiner les peaux de phoques et ça a bien arrangé la progression. ; nous avons franchi la petite corniche sommitale, accédant au plateau du Cornafion en déchaussant : le sommet du Cornafion n’est pas sorti des nuages, pas vu grand chose à part l’arrivée d’ un GUMiste et d’ un CAFiste du grésivaudan que bénèdicte B. connaissait ; bonne surprise , ça tournait quand même dans la descente , on a pu y prendre du plaisir ; aprés dans les bois c’était assez sympa, en plus on avait mangé les excellents cookies maison de martine B. au pique-nique.

Jean luc

28 Janvier : sortie ski de randonnée nordique sur les hauts plateaux du Vercors

4 STDistes ont sorti les skis de fond et les skis de rando nordique pour partir explorer le secteur de la cabane de Carette-prairie de Darbounouze au départ de Corrençon en Vercors ce dimanche 28 janvier 2018 . Un peu froid au départ mais grand beau temps , le soleil nous a vite réchauffé et la cabane de Carette fut vite atteinte (entrée de la réserve naturelle des Hauts plateaux du Vercors) où 2 groupes avaient passé la nuit ( l’un dans la cabane avec un bon poêle, l’autre sous la tente avec -10°C ! ) . La récompense , ce fut la vaste prairie de Darbounouze (où se planqua un camp de résistants pendant le maquis du vercors), où nous pique-niquérent sur quelques m2 de pelouse séche sous un arbre : contemplatifs devant le paysage offert à nous depuis la grande moucherolle au grand Veymont , une nouveauté pour Lionel P. qui apprécia . Le retour se déroula par les pistes tracées par la dameuse de la fleur du Roy, ce qui nous permit de faire une belle boucle en 6 h de temps sur un relief pas trop pentu. Nul doute que nous avons fait un nouvel adepte des sorties ski de fond à la STD : lionel qui avait ressorti ses skis de fond du grenier .

Jean luc

Weekend du 14 juillet – Massif des Cerces

Nous étions sept pour ce weekend où le beau temps était au rendez-vous malgré un vent fort. Nous avons raté le feu d’artifice de Grenoble mais nous avons assisté à un feu d’artifice de lacs de montagne.

Premier jour : Départ du Pont de l’Alpe après le col du Lautaret. Lacs de la Ponsonnière, des Cerces, du Gran Pan, Rond, de la Clarée et arrivée au refuge des Drayères où nous passerons deux nuits.
Deuxième jour : Départ pour le col des Muandes (Bonnets et gants bienvenus) en passant par le lac Rond et le lac des Muandes. Une partie du groupe s’avance en direction du mont Thabor. Au retour, piquenique vers les lacs de la Madeleine (un peu de hors sentier …) avant de rentrer au refuge en passant par le lac Long.
Dernier jour : Longue étape, lac Lamaron, refuge du Ricou, Chalets de Fontcouverte, refuge et lac du Chardonnet (piquenique), Col du chardonnet.

Un excellent weekend. La vallée de Névache est un immense terrain de jeux, où nous reviendrons avec plaisir.

Weekend du 14 juillet – Massif des Cerces

Nous étions sept pour ce weekend où le beau temps était au rendez-vous malgré un vent fort. Nous avons raté le feu d’artifice de Grenoble mais nous avons assisté à un feu d’artifice de lacs de montagne.
Premier jour : Départ du Pont de l’Alpe après le col du Lautaret. Lacs de la Ponsonnière, des Cerces, du Gran Pan, Rond, de la Clarée et arrivée au refuge de Drayères où nous passerons deux nuits.
Deuxième jour : Départ pour le col des Muandes (Bonnets et gants bienvenus) en passant par le lac Rond et le lac des Muandes. Une partie du groupe s’avance en direction du mont Thabor. Au retour, piquenique vers les lacs de la Madeleine (un peu de hors sentier …) avant de rentrer au refuge en passant par le lac Long.
Dernier jour : Longue étape, lac Lamaron, refuge du Ricou, Chalets de Fontcouverte, refuge et lac du Chardonnet (piquenique), Col de chardonnet.
Un excellent weekend. La vallée de Névache est un immense terrain de jeux, où nous reviendrons avec plaisir.

30 Juillet – 6 Août : Tour du Ruan

Très beau tour, concocté et mené d’un bon pied par Daniel, entre la Haute Savoie (vallée du Haut-Giffre) et le Valais Suisse.

Nous étions 8 marcheurs motivés pour un circuit riche en paysages, ambiances et contrastes avec tantôt des alpages bucoliques, des lacs et tantôt des crêtes ariennes, pente raide de schiste, cheminée et dédales de blocs calcaires colonisés par les bouquetins, le tout aux limites de la haute montagne, toujours à plus de 1900m d’altitude.

Quelques points forts de notre circuit (voir carte) :

  • (1) Le fameux « passage des Ottans » (2496m) avec ses 80 mètres de cheminée équipée d’échelles, d’étriers et chaines qui sécurisent ce passage vertigineux et aérien.
  • (2) La Haute Cime (3250m), la plus haute des dents du midi. La pente de schiste est raide et caillouteuse. Le paysage est minéral, voir lunaire. Magnifique vue au sommet jusqu’au lac Léman.
  • (3) Le Cheval Blanc (2830m), le chemin est assez raide pour gagner le sommet formé d’un vaste plateau. De là, le panorama est grandiose sur les Alpes suisses et sur tout le massif du Mont Blanc.

Nous avons aussi beaucoup apprécié les bons et copieux repas dans les refuges – second service ou reprise (suisse) – et pour bien terminer le génépi, sapinette et autre liqueur de framboise … offert dans les refuges français.

Martine B.

13-15 Août – weekend BEAUFORTAIN

Nous étions six pour ce weekend où le beau temps était au rendez-vous dans un environnement très verdoyant avant de trouver un environnement plus minéral en fin d’étape. Premier jour : destination le Grand Mont en partant du lac de St-Guérin. Montée par les chalets des Rognoux, vue à 360 degrés au sommet (2686m). Retour par les lacs de la Tempête (descente raide sur les lacs …) et le col de la Louze. Deuxième jour : une longue boucle à partir du gîte Plan Mya où nous sommes hébergés (accueil très sympathique comme d’habitude). Destination : col du Grand Fond en passant par le col du Bresson (belle vue sur la Pierra Menta), le refuge et le lac de Presset (excellent accueil au refuge pour le café). Retour par le Cormet de Roselend.Dernier jour : Tête Nord des Fours en passant par la crête des Gittes et le col de la Croix du Bonhomme. De nombreux bouquetins étaient présents avant d’arriver au col des Fours. Redescente sur les Chapieux où nous avions laissés un véhicule. Un excellent weekend.