6-7 juillet – Refuge Adèle Planchard et Pointe Breevort

Avec ses sons énigmatiques de la veille, le barde celtique a fait neiger
hier matin à la brèche Giraud-Lézin (3668 m selon IGN), à 6H30 exactement,
après les rougeoiements flamboyants et orientaux. Les cordées présentes
au plus haut point du glacier sous redescendues vite fait.

La vague de chaleur de la semaine précédente a fait apparaître la glace grise
en haut de la pente de neige sous le col où il est bon de prendre pied pour
finir l’arête Est de la Pointe Breevort. C’était austère et pas très engageant.

Après les averses de neige, le soleil s’est pointé, et quelques acharnés ont pu
apparaître, vus du refuge, comme de petits points rouges sur le sommet
de la grande Ruine, au dixième coup des dix heures.

Yann

8 et 9 Juin : WE initiation alpinisme

Nous étions 7 membres de la std ainsi que Philippe L. et moi même avec Philippe notre guide pour aborder et réviser les différentes  techniques de progression avec piolet et crampons, d’encordement sur glacier, d’assurage, de franchissement de corniche, en mouvement , faire des anneaux de buste version glacier, faire un corps mort, enrailler la chute d’un équipier, se soulager au fond d’une crevasse et même tester la remontée sur corde fixe. Mais aussi progresser en version rocher, avec les anneaux à la main, réaliser un  noeud de cabestan à une main, faire un demi cabestan. Bref, le programme a été complet et l’ambiance bien sympathique sur le terrain et au gîte aux fréaux.

Bénédicte

25 novembre : Arrête de l’Ecoutoux

Nous sommes donc partis faire l’arête de l’Ecoutoux. Soleil en arrivant à l’attaque ( bon timing) puis seuls à la parcourir . Le rocher était parfaitement sec, chaud. On a seulement vu 3 jeunes chiens de chasse bien sympas sortis du bois en dessous en fin d’arête, sans leur maître, qui avaient bien faim lorsque l’on avait sorti notre petit casse croûte ( bon timing pour eux aussi : on a eu pitié d’eux……..) ils ne savent pas encore boire à la pipette ! voilà , sommes allés chercher le sommet et revenus bien avant la pluie.

Bénédicte

18 novembre : Tabor de la Mure

Votre secrétaire préférée a chaussé les crampons pour la première fois , ainsi que Thierry C. pour la deuxième fois et Dominique, votre trésorier, habitué à cramponner ! Tout s’est bien passé au Tabor de la Mure en version crampons avec options pente plus raide que l’itinéraire pédestre , Neige qui portait et croustillante , sauf le bas sec mais béton. Grand beau et pas de vent . Rejoignez-les la saison prochaine en alpinisme !

Bénédicte

16 novembre :voie Gaspard en face sud du Grand Eulier

‌Ce jour pour une voie( Gaspard) en face sud du Grand Eulier . Pas de vent, soleil et chaleur, grande calme à Chamrousse. Par la croix de Chamrousse pour éviter les résidus de neige béton de la brèche robert sud. Bref, heureux, avec une bien belle journée de grimpe avant le froid qui arrive .

Bénédicte

26 Août : Arêtes de l’Oreille du Loup

Béné et moi avons traversé les arêtes de l’Oreille du Loup ce lundi. Rocher solide, pas assez faciles, ce qui est parfait pour moi. Approche du parking de St Honoré station à l’extrémité Nord de l’arête en 2 heures. 3 heures sur le fil de l’arête, avec 4 rappels dont les plus grands ne dépassent pas 25 m. Béné a fait briller ses friends (plutôt les petits).

Yann.

29 Juillet : Roc cornafion arête sud

Finalement cette arête sud ça ressemble à de la randonnée , puisque pascale D. était en tennis et moi en chaussures de randonnée (je croyais avoir mis les chaussons dans le sac à dos) ; bon il y a tout de même un petit rappel sans toucher le rocher, 2 pas d’escalade qui ressemblent à du 4 inf (j’ insiste sur le inf ça change tout)  et une longueur en 3+/4 à la fin avec 2 pitons (je vous laisse choisir). Pas vu un spit, mais 1 anneau de rappel et plus loin un autre anneau de sangles pour descendre dans un petit couloir raide sans choir.
 On n’ avait pas emmené de montre, donc on ne sait pas exactement combien de temps on a mis et comme le dit christophe Dumarest ‘les projets qui ne convoquent que l’altitude ou le chronomètre sont un aveu de manque d’imagination » (formule extraite de son reportage sur son granit’tour dans le n° d’alpes magazine d’août /septembre 2018 ).
Jean Luc

29 Juillet : Roc cornafion arête sud

Finalement cette arête sud ça ressemble à de la randonnée , puisque pascale D. était en tennis et moi en chaussures de randonnée (je croyais avoir mis les chaussons dans le sac à dos) ; bon il y a tout de même un petit rappel sans toucher le rocher, 2 pas d’escalade qui ressemblent à du 4 inf (j’ insiste sur le inf ça change tout) et une longueur en 3+/4 à la fin avec 2 pitons (je vous laisse choisir). Pas vu un spit, mais 1 anneau de rappel et plus loin un autre anneau de sangles pour descendre dans un petit couloir raide sans choir. On n’ avait pas emmené de montre, donc on ne sait pas exactement combien de temps on a mis et comme le dit christophe Dumarest ‘les projets qui ne convoquent que l’altitude ou le chronomètre sont un aveu de manque d’imagination » (formule extraite de son reportage sur son granit’tour dans le n° d’alpes magazine d’août /septembre 2018 ).
jean luc

8 juillet : Tête sud du Replat

Nous avons changé d’objectif (simplification du
parcours). Ce fut donc la Tête Sud de Replat en aller retour par l’arête
Nord-est (plus praticable pour Anne et Thierry). Excellentes conditions
de neige (pas trop dur et pas trop mou). Excellent accueil de la part de
la nouvelle gardienne, Noëmie, qui a quand même quelques problèmes avec
les gros groupes du CAI.

Yann

27 Mai : Sortie grande voie

Sortie grande voie du 27 mai 2018 avec Odile.
La météo n’était pas au top ce jour là , mais la persévérance du groupe a été récompensée car il a commencé à pleuvoir sur les coups de 16h00 juste quand nous sommes rentrés au parking.
Nous avons pu réaliser 3 longueurs dont une en traversée, nous étions à la cascade de la pisse (appelé aussi « Le voile de la mariée ») aux Clos après le tunnel du Chambon.
Deux rappels pour finir nous ont permis de conclure cette sortie initiation dans un site vraiment sympa , par contre très bruyant car beaucoup de débit.
Deux cordées étaient au RDV : Odile, Gwenaelle, DD et Dominique, Alexis, Lucien.
Merci encore à Odile qui nous concocté une petite journée escalade sympathique avec beaucoup de conseils technique. A refaire…

DD