20 avril : Le Taillefer

Le Taillefer ne veut pas de nous cette année.
En effet, encore une sortie où la météo a été capricieuse.
Le vent et le brouillard étaient de la partie. Marie et Guillaume m’ont
accompagné jusqu’aux fesses du Brouffier en espérant l’amélioration
annoncée en fin de matinée.
En fait le miracle n’est pas arrivé , la montagne est une grande dame
et il faut la prendre comme elle se présente.
Le peu de neige tombée dans la nuit nous a tout de même permis de nous faire plaisir
à la descente une fois la trace retrouvée, car figurez-vous que le vent recouvrait
de neige nos traces très vite après notre passage.
Et , fait exprès le jour où le GPS peut être utile et bien celui-ci est resté bien sage à la maison…

Dédé

17 avril : Le Brouffier

Hier la météo était conforme à ce qu’elle prévoyait ,cela n’a pas empêché
Bénédicte B, Christian T et Philippe P de participer à une petite sortie animée , en
effet le grésil, la neige, le brouillard et le vent étaient au rendez-vous.
Départ skis au pieds du parking à 1600m coté nord sur la route qui mène au Pourcellet .
Après 2 heures de ballade , arrivés sur les « Fesses du Brouffier » un vent du sud froid et violent
nous a poussé à rebrousser chemin (2200m).
Rare de finir une ballade aussi tôt. Nous avons pris l’air…
Descente par le même itinéraire avec une neige lourde (pas de regel, aucun…) mais skiable.
N’oublions pas les délicieux gâteaux que Bene et Bernadette (compagne de Chris) nous
avaient préparés, cela nous a apporté un petit rayon de soleil qui manquait à cette journée.

Dédé

9 – 10 avril : La Grande Ruine

Petit weekend pour profiter de la neige et du temps correct : pas si moche le
samedi… et très beau le dimanche

Yann

26 – 27 mars : weekend de fin de saison pour le groupe « débutants » au refuge du Goléon

Le WE de sortie du programme « facile » s’est bien passé, avec 13 participant-e-s,
cheffaillons compris, autant de soleil que de brouillard et de neige à l’horizontale.
Le troisième jour, entre Carraud et le col des Rochers du Vallon, la page était
entièrement blanche. Bel exercice de traçage : la trace fut donc Efficace, Sure, Agréable,
Régulière, Esthétique…
Nombreux déchaussages de Thierry expliqués par la réduction de rebords de semelles de chaussures,
ce qui tend à intensifier le déchaussage intempestif… . Thierry en a été quitte pour un petit dévissage,
avec le gros sac, façon tortue, en montant dans la petite pente raide du verrou sous le refuge.
Plus de peur que de mal…

Un groupe sympa et très attentifs qui a participé à différents ateliers….et qui n’a pas oublié
de confectionner quelques gâteaux pour agrémenter le WE.

La météo qui n’a pas toujours été clémente mais ne nous a pas empêchés de nous faire plaisir
autour du refuge du Goléon, gîte où nous avons encore été reçu d’une façon inoubliable par Guy
et Robin , dommage Anne était occupée ailleurs…
Encore merci à eux…

Sortie encadrée par Yann et Dédé

23 mars : sous le Charnier

Compte rendu photographique du dernier périple en raquettes où notre guide n’a pas hésité à nous faire gravir 1200 mètres dans une combe déserte, n’ayant même pas de nom sur les cartes…

20 mars : Col de l’Aigleton

Encore une belle sortie mixte (skieurs-euses, raquetteur-euses). Neige pas trop
tôlée à la montée, pas trop soupe à la descente, et correctement revenue dans le
half-pipe & border-cross. Chaussage-déchaussage à 1235 m d’altitude
En compagnie de Yann et Jean-Louis

15 mars : Sortie pour les non travailleurs à partir de Gleyzin

Départ de Gleyzin, arrivées col de Morétan et sommet vers les rochers de l’église… encore une journée à ne pas rater, en ski ou raquettes, avec Jean-Louis et Daniel

13 mars : Participation de la STD à la manifestation de protection des Vans

La STD ne pouvait pas ne pas être là, un certain nombre de nos membres se sont donc déplacés, en skis ou en raquette pour manifester leur soutien à cette cause : belle réussite, à suivre maintenant la suite du projet.

12/13 mars : Weekend rassemblement dans le Devoluy

Weekend prévu de longue date mais qui aura tourné un peu court.
Le gîte était réservé depuis longtemps, mais le propriétaire a fait une bourde, et l’a réservé à deux groupes de 18 personnes.

Aussi après une magnifique journée où nous sommes montés à la tête de Lapras, en ski ou en raquettes suivant les groupes, nous nous sommes retrouvés sans logement pour le soir, et avec des victuailles pour un régiment. Marie Christine nous a offert l’hospitalité chez sa sœur pour le dîner à Prébois dans le Triève, où nous avons passé une excellente soirée avant de redescendre sur Grenoble.

Et le lendemain, sous un temps un peu plus modéré, nous nous sommes retrouvés dans le Vercors, pour faire la tête des Chaudière, par un temps hélas un peu plus mitigé.

Le gîte nous est déjà réservé pour le rassemblement d’automne pour nous faire oublier nos mésaventures.

Le weekend fût excellent malgré tout, merci à nos encadrants, Yann, Jean-Louis et Daniel.