Week-end initiatiation – Devoluy 17 au 19 janvier

Cette année c’est dans le Dévoluy que nous avons élu domicile et plus précisément au gite du Rocher Rond à la Chaup pour notre traditionnel et indispensable WE d’initiation et perfectionnement.
Ce sont Jeanne et sa maman qui nous recevaient dans une bâtisse pouvant recevoir jusqu’à 34 personnes (Celui-ci était complet).
Je recommande cet établissement car l’accueil et la prestation sont au rendez-vous, de plus Jeanne nous a gâté avec une bonne tartiflette le samedi.
Nous sommes arrivés pour la plupart le vendredi soir au gîte et comme fait exprès la neige commençait à tomber dès notre entrée dans le Dévoluy vers 20 heures, nous n’avons pas eu besoin de chaîner… et il va tomber 20 centimètres de neige dans la nuit.

La journée de samedi comportait différents ateliers que Jacques nous avait concocté (pelletage, recherche DVA à vue et gestion d’accident avec deux victimes).
Pendant que Jacques, Dominique, Philippe Ro, et nos deux Thierry S et C préparaient ces ateliers dans la matinée, le reste de l’équipe profitait de cet or blanc tombé la veille qui les a régalé toute la journée; en effet c’était un festival de louvoyer entre les sapins et les mélèzes dans une « poudre à cinéma » sous un soleil radieux mais une température basse. (Le pelletage a été apprécié car cela réchauffe … n’est-ce pas?)
Trois groupes ayant été constitués ont pu chacun à leur tour découvrir ou parfaire les différents choses proposées au fil de l’après-midi après avoir casse-croûté tous ensemble vers 12h30.

Le dimanche fut moins radieux mais bénéfique pour l’orientation .En effet le brouillard s’étant installé a obligé le groupe parti du hameau à s’orienter à l’aide des instruments nécessaires ( la boussole + carte et altimètre) pour rejoindre la cabane du Clos et son Chorum (le GPS a été de sortie également).
La montée était programmée afin que chacun participe à la trace et bien entendu pour peaufiner la conversion à certains et à l’apprendre pour d’autre.
Les deux autres groupes ont été plus chanceux… eux. Ils ont pu voir le soleil car il sont partis des Coutières près du col du Festre (en direction de la Rama) et bien sûr les mêmes amusements leur ont été proposés (traces, conversions, orientation…) .
Nos deux stagiaires Thierry S et Thierry C ont beaucoup contribué pendant ces deux jours et nous les en remercions car c’est un bien pour le club, nous avons bien besoin de sang neuf pour la relève.

En résumé nous avons passé deux jours à voir ou à revoir tout ce qui est nécessaire à connaitre pour parcourir nos montagnes dans de bonnes conditions.
Nous étions 24 STDistes et tous ont participés dans la bonne humeur à tout ce qui leur a été demandé.
Bonne saison à tous et pourquoi pas à l’année prochaine.

Dédé

Dîner Gite du Rocher rond

Atelier pelletage (Samedi)

Sur les pistes de la Joue du Loup le samedi avec l’Obiou et le Gd Ferrand en arrière plan

Au-dessus de La Chaup (dimanche matin)

Casse croûte à la cabane du Clos (dimanche 13h00)

Petite visite au Chorum du Clos avant de redescendre sur La Chaup (Dimanche après-midi)

12 janvier : Col de Servatan

C’est dans le massif de la Lauzière en Savoie et plus précisément au col de Servatan, au départ de St François Longchamp 1650 (les Perelles) où nous nous sommes rendus . En effet j’ai suivi les traces de Marc du WE dernier car comme la neige n’est pas trop au rdv en basse altitude nous n’avons pas d’autres choix que de partir depuis une station.

Nous étions neuf dont une « raquetteuse ».

Encore une journée plein soleil, le peu de neige tombée jeudi nous a permis de faire une descente confortable même si celle-ci était déjà beaucoup trafolée. Par contre dans la partie terminale qui se redresse il fallait être vigilant, les couteaux étaient recommandés.

Andrea

12 janvier : La Quarlie

Nous étions 14 skieurs, sans compter les raquetteurs, dont Lionel
équipé de non-raquettes virtuelles. La neige était joliment disposée en
rayures de tigre sur le bas de la croupe Sud, au fond du vallon juste
après le départ de Besse. Nous avons donc essayé les peaux sur l’herbe
et la terre gelée, et ça tenait bien.

Ensuite, le manteau devenait continu vers 1750 m environ, en neige de
printemps regelée, et on rencontrait la neige d’hiver vers 2000 m (là,
Lionel avec ses non-raquettes virtuelles commençait à enfoncer !). Du
haut de la Quarlie, on a vu que les pentes exposées Est vers le hameau
de Bonnefin étaient mieux garnies, même en bas, et du coup on est partis
pour faire la boucle. Ça ne valait pas le coup de tenter de prolonger la
rando jusqu’à la Tête du Vallon, car toutes les pentes sommitales
orientées Ouest et Nord-ouest, bien soufflées, étaient en tôle, et avec
la bise, ça n’allait pas décailler de la journée.

Après un haut en neige d’hiver mais très changeante (on ne savait pas
si on passait les skis dessus ou dessous la croûte), les versants de
descente vers Besse étaient presque en neige de printemps revenue,
mais pas super stable, le fond étant assez peu porteur (pas encore
assez transformé).Fallait aussi se méfier des clôtures, mais on n’a
pas déchaussé à la descente (merci St Sébastien !)

Yann

5 Janvier : Col de la Flachère

Un petit aperçu de cette journée au-dessus de Saint François Longchamp, tempête de ciel bleu incluse, tout le monde a survécu (2 racketteurs et 14 skieurs quand même!)
A une prochaine fois!

Jacques

Grand beau, un petit souffle par moment, mais pas au sommet. Béatrice a tenté de faire une descente sur un seul ski, le premier ayant tenté une descente en solo, il s’est heureusement planté dans la pente 80 m plus bas…Descente jusqu’en bas de la combe de la Rave, puis repeautage sur 100m de dénivelé pour rejoindre les pistes.

Dénivelé total 1090 m, neige correcte dans l’ensemble.

Catherine

15 Décembre : Les Ramées (Manipulation DVA et gestion d’accident)

Aujourd’hui nous étions 23 Stdistes à participer à un exercice avec les DVA aux Ramées. 3 raquetteurs étaient de la partie. Vu le nombre de participants nous avons formé 3 groupes pour pouvoir travailler dans de bonnes conditions. Pour notamment éviter les interférences.

Ces journées en extérieur sont vraiment bénéfiques, en effet il est rassurant de savoir qu’un maximum de « Touristes » seront opérationnels en cas de soucis.

On se retrouve la semaine prochaine si ça vous dit.

Photo : Une partie de l’équipe de choc  du jour à la pose.

Dédé

8 décembre : Sortie au Brouffier (manip DVA et gestion premiers secours)

Nous étions 20 Stdistes aujourd’hui au Brouffier dont 6 raquetteurs.
Le beau temps nous a permis de passer une belle journée et de réaliser un max d’ateliers basés sur la gestion d’accident (avalanche) et manips du DVA ainsi que de la pelle et la sonde….
Tous étaient attentifs et ont participé à ce qui leur était proposé. Bon travail…de sécurité…

Une belle descente dans la peuf pratiquement jusqu’à l’entrée de la forêt en restant en partie nord.
Avis à tous: on remet le couvert la semaine prochaine…

Dédé

7 décembre : Exercices DVA sur la crête de Brouffier

Nous étions 11 skieurs et 2 raquetteurs à profiter de ces belles conditions pour faire différents exercices de recherche de victimes d’avalanches sous la houlette de Jacques P. et Yann

Recherche à vue, gestion du groupe dans une situation d’avalanche et sortie de la victime de la neige.

S’en est suivie une belle descente en poudreuse, plus ou moins légère.

Catherine

23 Novembre : Formation sécurité avalanches

Les encadrants de la STD en recyclage sécurité au Super Collet d’Allevard ! Proposée par Alain KLUCAR responsable du centre de formation, 9 encadrants de la STD ont révisé les techniques de gestion d’un accident d’avalanche et les premiers gestes  de secours associés. Tout le monde s’est ensuite retrouvé pour un repas très sympa au restaurant L’Écureuil situé aux pieds des pistes.

Jacques P

27 Octobre : Lacs de la Grande Valloire

Nous étions onze, hier dimanche 27, pour accompagner Philippe, aux lacs de la Grande Valloire. Montée par le sentier raide de la Grande Valloire, descente par celui de la Fouetterie, qui ménage bien les petites pattes (sauf le bas qui est très raide, quand on revient dans la gorge du torrent de la Grande Valloire). Ça nous a fait une jolie bouclette de 1400 m de dénivelé. Beau temps à peine voilé et presque aucun vent du Sud nulle part, sauf un peu au lac noir. Christian s’est trempé dans le lac blanc (si si, tout entier, mais pas longtemps). Et vers le bas, quelques champignons comestibles nous attendaient.

Yann.