24 février : Raquettes sous le Tabor de Matheysine

Départ de St Honoré 1500 en descente, raquettes sur le sac, pour rejoindre le bas de la combe des Tibannes où on chausse, pour remonter ladite combe jusqu’au lac de Charlet, puis le col de l’Ouillère, passage un peu olé-olé sur les 2 derniers mètres. Comme il n’y a personne d’autre que nous trois (et un randonneur à ski vers le Tabor), on descend les pistes de la station du Grand Serre, où on trouve une petite pelouse sèche sur une colline, idéale pour pic-nique (et sieste!). Retour par le même col, et la piste de rando dans la neige qui commence à ramollir mais reste bien dure sur les faces nord et de belles plaques de glace sur le sentier sous les arbres.

Entre le départ et le lac Charlet, il y a plus de traces de piétons que de ski/raquettes! Et curieusement, il y a un domaine immense sur les pistes de l’Alpe du grand Serre, avec très peu de traces, et de la moquette à poil variable; un spot original pour le ski de rando à écouvrir?

Merci Daniel pour cette journée de soleil (et la petite bière finale!)

Jacques et Noëlle

Mardi 26 janvier : Grand Rocher – 1926 m (skis)

D+ 1 000 m – depuis col du Barioz – 5 participants

Un bon enneigement nous a permis de chausser les skis dès le col du Barioz sans avoir à monter jusqu’au foyer de ski de fond.

La montée se fait d’abord dans la vaste prairie de Pré Farme, puis emprunte un chemin en sous-bois jusqu’à atteindre la bergerie de Pierre Roubet.

A partir de là soleil à gogo mais beaucoup de monde. Cependant ce versant du Grand Rocher est vaste et les randonneurs peuvent se disperser.

Les panoramas bien dégagés sur Belledonne coté Est et sur Chartreuse coté Ouest sont toujours spectaculaires.

Une excellente poudreuse nous invite à du tricotage sous le sommet. Nous nous laissons tenter. Nous ne le regretterons pas !

Pour le retour un grand choix d’itinéraires s’offre à nous. Mais à partir des pistes de fond nous nous séparons en deux écoles : les plus sages par une large piste (un peu monotone), les téméraires par le chemin de montée (plus sportif).

Nous nous retrouvons à l’orée de la prairie de Pré Farme et terminons par de beaux virages jusqu’à la voiture.

Jean-Louis C

Lundi 18 janvier : Le Baconnet – 1808 m (skis et raquettes)

D+ 600 m – depuis Chauplane – 8 participants

Après une courte descente brumeuse depuis la route de Gresse nous traversons le hameau de Chauplane figé dans le froid et des congères.

Mais le soleil se dévoile et ne nous quittera pas de la journée. Montée au Rocher des Chaux en alternant bois, clairières et croupes.

Descente presque seuls dans de belles combes bien enneigées.

Jean-Louis C

Samedi 16 janvier : Crête de La Molière – 1686 m (raquettes)

D+ 800 m – depuis Les Jaux – 5 participants + 1 rencontre surprise au sommet

Une  longue boucle variée à souhait, traversant les belles prairies des Merciers et de La Molière.

Casse-croûte au Pas de Bellecombe – crêtes jusqu’au Pas de l’Ours et descente sur le refuge de La Molière puis vers les Merciers à travers bois

Jean-Louis C

Samedi 9 janvier : Mont Saint Mury – 2038 m (skis)

D+ 1000 m – par Pré Long – 4 participants

Depuis St Mury nous empruntons la route forestière, mais vers 1000m cette dernière devient skiable et nous préférons laisser les voitures.

Nous suivons la route jusqu’au Col de Pré Long, puis empruntons un large chemin jusqu’au Pré du Mollard et au refuge éponyme.

La brume et le soleil jouent à cache-cache, ce qui donne de beaux éclairages.

Au-dessus du refuge la pente se redresse jusqu’au sommet. L’enneigement y est encore insuffisant pour bien recouvrir les rochers et les vernes, rendant la descente plutôt délicate (une seule étoile de skiabilité sur cette partie !)

Mais c’était la première rando de l’année, bien appréciée.

Jean-Louis C

18 Octobre : Col de la Croix, boucle du lac du Lauzon

Il fallait y croire pour partir sous une couverture nuageuse quelque peu dense! mais après 2 heures dans le froid, le brouillard, et la neige, la récompense finit par arriver, et le pic-nic aussi!

Départ au sud de Château-Méa, au moins 250 lacets dans les champignons pour le plateau de Paille, carrière lithographique, col de la Croix, col des Aurias, lac du Lauzon, retour par la cabane de Fleyrard, re-col de la Croix,fontaine des Boeufs.

Merci à Jean-Louis pour cette exténuante (!) mais belle randonnée.

Jacques M

11 octobre : sous le Petit Som

Habert de Bovinant par le pas du Loup, dans le froid, le vent, le brouillard, le givre, le soleil, 2 chamois, mais pas la pluie.

Merci Anne d’avoir minuté au mieux la sortie!

Jacques M

12 et 13 septembre : Rassemblement STD

Ce week-end, c’était rassemblement STD à St Étienne-en-Dévoluy, un de nos coins préférés. Au programme du samedi, Dédé proposait une initiation au canyoning avec le canyon des moules marinières. Une nouvelle activité au club qui, au vu de la mine réjouie des participants, doit être vraiment sympa. Dimanche le groupe de Dédé optait pour la via ferrata avec la via souterraine « Souterrata de la lune » suivie de celle des Etroits tandis que le reste du groupe préfèrait le grand air avec le pic de Bure par la combe Ratin, toujours aussi grandiose.

On n’était certes pas très nombreux mais comme d’habitude, l’ambiance était chaleureuse et le banyuls de Yann… délicieux.

Dominique

Incidence de la pandémie de Covid-19 sur les refuges

Les refuges de la STD sont ouverts. Leur capacité et leurs conditions d’accueil sont modifiées afin de prendre en compte la situation sanitaire liée au Covid-19 et de vous accueillir dans les meilleures dispositions.

Les bons gestes à mettre en œuvre sont décrits dans la « charte d’engagement individuel pour un séjour en refuge de montagne en sécurité »

N’hésitez pas à télécharger cette charte et à la consulter : << c’est ici >>