Devoluy du 7 au 10 février

Sept a été le nombre de Stdistes à se retrouver une fois de plus au gîte de St Disdier chez Josiane. Benedicte B, Marion B, Laurence L, Claire M, Pascal G et Christian B étaient de la partie.
Notre hôte nous a encore gâté avec ses succulents repas , la cuisine n’a pas de secrets pour elle, nous allons encore perdre une perle comme ce fut le cas il y a une dizaine d’années lorsque Isabelle et Eric sont partis dans le Jura.
Pour Josiane cela n’est pas encore fait mais c’est en bonne voie et c’est à Aspremont toujours dans les Hautes Alpes que vous pourrez lui rendre visite au gîte…

Vendredi c’est à partir du col du Festre que nous démarrons notre séjour. Objectif la rampe dénommée « Serre long » (1939m) entre le col des Aiguilles et la Tête de Vachères. L’itinéraire nous amène tout d’abord à la Tête du Jas des Arres (1967m) et on bascule par le col Collet (1942m) pour rejoindre un grand plateau surplombé par la crête de la Rama (1800m). Et nous atteignons notre but sous un ciel éclatant.
La descente se fait dans dix bons centimètres de poudre déposée deux jours avant par un vent du nord puissant. La journée comprenait trois « peautage ». Retour à la voiture à skis , c’était pas gagné car quelques parties en herbe…et oui en février.

Samedi nous décidons de faire une demi-journée de piste à Super Dévoluy pour certains et de faire la boucle traditionnelle qui consiste à redescendre par la combe Ratin pour d’autres , après bien sûr avoir pris pied sur le plateau de l’observatoire de Bure (antennes gigantesques). Pour y accéder il suffit de se rapprocher au maximum avec le tire-fesse du Pierra d’Agnières qui vous propulse à peine à cinquante mètre sous le plateau. Crampons aux pieds nous commençons notre ascension et à mi-pente on est stoppé par un randonneur qui arrivé de la Combe Ratin et qui nous confirme que c’est pas le jour car la majeure partie de la combe est bien tendue voire gelée , surtout au départ et dans le passage intermédiaire (2100m) donc on rebrousse chemin et on se retrouve en terrasse au resto d’altitude pour une bonne bière et/ou chocolat et thé avec tout le groupe.

Dimanche nous partons depuis la grosse ferme sous le village de l’Enclus et de là c’est ce fameux Vallon de Barges que nous envisageons de rejoindre jusqu’à la courbe de niveau 2000m. L’ascension se fait tranquillement tant que nous restons dans les bois (1600m) ensuite ce n’est pas la même popote , un vent glacial nous suit et nous fouette tout au long de notre progression. Heureux que le soleil était de la partie, il nous a même permis de réaliser une descente sympa avec une neige juste « décaillée » comme il le faut. Une petite bière à la voiture avant de rejoindre notre Josiane.

Lundi 7h30 il pleut déjà depuis un moment et la pluie est annoncée jusqu’à 2300m. On ne tergiverse pas longtemps , la décision est prise de rentrer.

Le Dévoluy est vraiment une région où on se ressource avec ses beaux vallons et sommets pour tous les niveaux et je ne vous parle pas de … si je vous en reparle … de cette excellente cuisine préparée par notre hôte.
Merci au petit groupe pour sa bonne humeur et pour tous ses gâteaux.
Nous reviendrons …c’est sûr.

Dédé

Laisser un commentaire