21 juin : Aiguille d’Olle

Nous n’étions que quatre STDistes au départ du Glandon. Nous étions encore quatre à la brèche Dulong de Rosnay. Nous n’étions plus que trois en haut du névé de la crête Est, et seulement deux au sommet, où nous avons à peine dérangé un troupeau de gadgies bardées de matériel et qui gloussaient beaucoup. Le lac de la Croix était toujours aussi blanc. Le couloir était beaucoup plus raide qu’une fois, en poudre, à skis, il y a fort fort longtemps. La neige dans le couloir était plutôt dure à la montée, mais parfaite pour tailler des marches à la descente. On trouve de la fraîche à partir de 2500 m, bien dure le matin, mais quand ça ramollit, les contacts avec les rochers peuvent être surprenants, et ça patauge à la descente.

Yann.

Laisser un commentaire