Week end de la Saint Valentin en Ubaye

Séjour ski de rando à Maljasset Ubaye 14 au 17 février 2020 – hébergement refuge CAF 1910m

10 skieurs au départ vendredi 14 février : Marion BM, Cathy B, Pascale G, Catherine G, Béatrice GR, Denise P, Christian B, Marc P, Jacques et Dominique.

tinéraire suivi : J1: L’Alpet montée Voie Normale – descente Béal des Routes D+: 980m – J2: Pte Basse de Mary en aller-retour D+ 1200m – J3: Tête de Miéjour par le vallon de Mary , le col Large – descente sur la Barge par le vallon de la Teste D+: 1050m- J4: Col Tronchet avec descente par combe Sud D+ 770m – Dénivelé réel effectué : 4000m

14/02 :Arrivé au refuge, après 4h de route (via Gap = 210km), il a légèrement neigé cette nuit, rendant la route (sans trop de glissières de sécurité) entre St Paul et Maljasset recouverte d’une peluche glissante ! Grand beau, les versants Sud, type Girardin, Tronchet, sont bien dégarnis sur les premiers 300m.

Départ du refuge vers 13hpour une première rando à L’Alpet 2865m.

Après avoir franchi l’Ubaye, on se dirige vers la forêt de mélèzes, rive droite du torrent de Mary, puis ça grimpe dans la forêt, vers 2200, la pente devient plus raide. 4 redescendent (et repeauteront pour refaire ce petit bout de forêt en neige sympa). Les autres poursuivent jusqu’au sommet atteint par Dominique et Marc. Après le regroupement, la descente s’effectue d’abord par la large combe puis la neige étant agréable, le groupe s’engage dans le canyon très attractif décrit dans un topo « skitour ».

C’était sans doute une erreur, dans le cadre d’une sortie de groupe: le topo était bien trop imprécis et nous ne connaissions pas les lieux. A la cote 2230, nous dégageons par la gauche comme indiqué par le topo mais il s’avère que c’est déjà trop bas. (Il aurait fallu sortir du vallon 50 m plus haut, vers 2280 pour être tranquilles.) Nous nous sommes retrouvés dans des pentes boisées à 50°, avec rochers apparents, obligés de sortir la corde qu’heureusement nous avions en fond de sac. Tout aurait bien pu se passer, nous allions atteindre des pentes plus hospitalières lorsqu’un ski de Marion s’est glissé sous une branche de mélèze prise dans la neige. Elle a perdu l’équilibre et chuté. Bilan: une entorse de cheville. Malgré tout, nous avons pu poursuivre la descente en l’aidant. Il était près de 18h lorsque nous avons rejoint le refuge. Son séjour se terminera malheureusement là.

15/02 : Grand beau, objectif Pointe basse de Mary 3160m

Même départ que la veille puis on remonte la piste (sentier de pays balisé) rive droite, on franchit un ressaut assez raide, qui peut être évité en partant à gauche et remontant pour sortir sous la Croix du Passour ; on débouche dans un grand cirque, la trace remonte une large combe (Béal de la Pousterle) en se tenant à main gauche jusqu’à env 2400m. Là, 3 touristes s’arrêtent plein soleil pendant que les autres poursuivent vers le fond du vallon jusqu’à 2500 en, avant d’obliquer tout à gauche en direction du sommet invisible ! On rejoint tout d’abord un grand replat au pied des grands pentes. Vers 3000m, le groupe stoppe sauf Dominique et Marc qui poursuivent pour le sommet à pieds.

La longue descente se révélera très sympa sur tout le parcours avec une poudre agréable dans la forêt sous Passour

16/02 : Grand tour par Bergerie supérieure de Mary (2365m), Lacs de Marinet (2500m), Col Large (2760m), traversée descendante à flanc en longeant le pied de l’Aiguille de Pierre André par son versant Est, petite remontée au Col de Miéjour (2658m), poursuite sur la crête faîtière aérienne pour atteindre la Tête Miejour (2689m). Descente de la pente SW sur 300m pour rejoindre le vallon de Teste. La difficulté ne se trouve que dans le final: 400 m de descente en forêt, jusqu’à la Barge. La pente est vraiment soutenue, la neige était très lourde ce jour-là, il y a une zone à 40° et la forêt reste assez dense.

17/02 : Le groupe réduit à 4 part du gîte skis aux pieds pour rejoindre le col Tronchet, 2661m.

La cerise sur le gâteau. Montée sympathique en crampons en utilisant des écharpes enneigées jusque vers 2300 m. Nous avons chaussé les skis sur un replat. Vu du refuge, les 400 premiers mètres de dénivelé semblaient totalement à l’herbe…Mais non!
Au retour, nous avons pris un thalweg enneigé, une combe sud à récupérer 300 m à droite (Ouest) de la cabane de Tronchet. La neige était idéalement revenue pour 400m de descente dans une pente toujours inférieure à 40°. Nous sommes revenus à ski au hameau, sans la moindre interruption de neige et totalement euphoriques!

Bilan: superbe séjour, une ambiance de groupe très agréable, une multitude d’autres sommets sont à découvrir; on reviendra,c’est sûr !

Mention spéciale à nos hôtes Marthe et Mathieu, nouveaux gérants du refuge CAF, super accueil et aux petits soins gastronomiques.

Une petite pensée pour Marion qui a vu son séjour exagérément raccourci. Heureusement, l’entorse n’était pas trop méchante et elle espère bien rechausser les skis d’ici 3 ou 4 semaines

Merci à Dominique et Jacques pour l’organisation de ce séjour.

Marc

Laisser un commentaire