6-7 juillet – Refuge Adèle Planchard et Pointe Breevort

Avec ses sons énigmatiques de la veille, le barde celtique a fait neiger
hier matin à la brèche Giraud-Lézin (3668 m selon IGN), à 6H30 exactement,
après les rougeoiements flamboyants et orientaux. Les cordées présentes
au plus haut point du glacier sous redescendues vite fait.

La vague de chaleur de la semaine précédente a fait apparaître la glace grise
en haut de la pente de neige sous le col où il est bon de prendre pied pour
finir l’arête Est de la Pointe Breevort. C’était austère et pas très engageant.

Après les averses de neige, le soleil s’est pointé, et quelques acharnés ont pu
apparaître, vus du refuge, comme de petits points rouges sur le sommet
de la grande Ruine, au dixième coup des dix heures.

Yann

Laisser un commentaire